Pourquoi trier ?

Pour le respect de notre environnement

La modernisation de la gestion des déchets ménagers est devenue un enjeu majeur pour les collectivités locales qui en ont la charge.
Choisir la collecte sélective c’est participer à la préservation de notre environnement.
En effet le tri permet de réaliser des économies d’énergie et de ressources naturelles précieuses.

90% de la consommation mondiale d’énergie repose sur des ressources non renouvelables : pétrole, charbon… Ces trente dernières années, on a dilapidé 30% des ressources naturelles du globe.

Nos emballages consomment eux aussi cette énergie et ces matières premières. L’aluminium est obtenu à partir de bauxite, l’acier à partir de coke et de minerai de fer, le PET est fabriqué avec du pétrole, le verre avec du sable, le papier-carton avec du bois d’éclaircie. En consommant moins d’emballages, nous consommons moins d’énergie.

  •  Pour 1 tonne de plastique recyclé, on économise 800 kg de pétrole brut.
  •  Pour 1 tonne de papier/carton, on économise 2,5 tonnes de bois
  •  Pour 1 tonne d’acier, on économise 1 tonne de minerai de fer
  •  Pour 1 tonne de briques alimentaires recyclées, on économise 2 tonnes de bois

De nouvelles habitudes s’imposent. Trier est un geste simple mais qui pèse dans la sauvegarde de notre planète. Trier permet d'éviter le gaspillage.
 

Pour recycler, il faut trier

Pour arriver à recycler nos emballages, il faut impérativement les trier à la source.
Sans le tri , le recyclage de nos emballages, journaux et magazines est impossible.
Ainsi, pour être recyclés, ceux-ci ne doivent pas être mélangés aux autres déchets.
En effet, si cela est le cas, ils se salissent et sont alors irrécupérables. C'est pourquoi la solution passe par chacun d'entre nous : il faut que nous apprenions à séparer ce qui est à recycler de ce qui ne l'est pas et que le geste du tri devienne naturel.

Pour lutter contre l'augmententation de nos déchets

L’évolution du niveau de vie, la diminution de la taille des foyers et le succès des produits alimentaires conditionnés et prêts à consommer ont eu pour conséquence un fort accroissement du volume des déchets produits en France au cours des quarante dernières années.

En 1960, un habitant produisait environ 200kg de déchets par an
De nos jours, un habitant produit plus de 460kg de déchets par an. Dans le même temps est apparue une modification de la nature des déchets. En trente ans, la part des emballages a doublé et celle des plastiques a été multipliée par dix.


Pour la maîtrise des coûts de gestion des déchets

Le volume des déchets produits est en progression constante et leur traitement coûte de plus en plus cher.

Cette flambée est notamment due à la prise en compte des normes anti-pollution de plus en plus strictes.

Les dépenses liées à la mise en place de la collecte sélective sont compensées par la réduction du volume d’ordures ménagères à enfouir et par les recettes versées par nos partenaires et repreneurs de matériaux.

Pour développer de nouvelles activités créatrices d'emplois

La collecte sélective est une activité qui génère des emplois. Il y a les ambassadeurs du tri, les chauffeurs, le personnel du centre de tri ...

De plus, le recyclage des matériaux s'effectue dans des usines qui font appel à des techniques particulières. Il faut donc un personnel spécialisé et cela contribue à la création d'emplois en aval. Tout au long de la chaîne qui aboutit au recyclage, de nombreux professionnels interviennent pour collecter, trier, conditionner, transformer les matériaux. 8 000 emplois ont été créés en France grâce à la collecte sélective.