Compostage

Le compostage à domicile

Dans le but de préserver l’environnement, le SYGOM renforce sa politique de tri et de réduction des déchets, en encourageant la pratique du compostage individuel.

En effet, en association avec la collecte sélective nous donnant déjà la  possibilité de trier et de recycler les emballages, le compostage individuel nous permettra dorénavant de soustraire la part fermentescible des ordures ménagères (déchets de cuisine et de jardin) et ainsi de réduire le volume de nos poubelles !

En triant nos emballages et en compostant nos déchets de cuisine et de jardin, nous pouvons réduire de 80 % le volume de notre poubelle !
 
Qu'est-ce que le compostage ?

Le compostage est un procédé naturel de dégradation des déchets organiques (appelés également des biodéchets) en présence d’oxygène et d’eau, par le biais de micro-organismes (champignons microscopiques, bactéries…).
 
Pourquoi composter ?
Le compostage à domicile est un moyen simple et efficace pour limiter la quantité d’ordures ménagères (et donc les coûts de collecte et de traitement  de ces déchets).

De plus, en compostant, vous produisez un amendement de qualité économique et écologique pour votre terre : le compost favorise en effet la vie du sol en renforçant le stock d’humus et en améliorant sa fertilité.

Comment obtenir un bon compost ?

Des règles simples sont à observer pour produire un bon compost :

Mélanger les différentes catégories de déchets.

Aérer et brasser pour fournir en oxygène les micro-organismes responsables du compostage et pour obtenir un compost de qualité homogène.

Surveiller l'humidité : arroser quand c'est trop sec et assécher quand c'est trop humide en étalant le compost au soleil ou en le mélangeant avec de la terre ou du compost sec...

Surveiller son compost afin de réagir rapidement.

Quels déchets pouvons-nous composter ?

Pratiquement tous les déchets organiques produits par une famille peuvent se composter
 déchets de repas : épluchures, coquilles d'oeufs, marc de café, filtres en papier, pain, laitages, croûtes de fromages, fanes de légumes, fruits et légumes abîmés...

  • déchets de jardin : tontes de gazon, feuilles mortes, fleurs fanées, mauvaises herbes...
  • déchets de maison : mouchoirs en papier,essuie-tout, cendres de bois, sciures, copeaux, plantes d'intérieur,...
  • déchets plus difficiles à composter : les déchets très ligneux : tailles, branches, les os, les noyaux, les trognons de chou, certaines mauvaises herbes...


Quel matériel pour composter ?

(Source : Ademe)
Vous avez à votre disposition une large gamme de méthodes et de matériels pour faire votre compost.
Chaque solution a des avantages et des inconvénients. Les critères qui pourront vous guider sont la place disponible, la quantité de déchets organiques, la proximité du voisinage, le temps à consacrer à cette activité …

Le compostage en tas

Cette technique consiste à regrouper les déchets directement sur le sol afin de former un tas d’une hauteur variable (0,5 m à 1,5 m en moyenne).
Ses avantages : souplesse et facilité d'utilisation
Il n'y a aucune contrainte de volume. Vous jouez sur la hauteur, la longueur et vous pouvez faire autant de tas que vous le souhaitez.
Les déchets sont toujours accessibles et visibles. Vous les surveillez en toute facilité.  
Le compostage en tas convient à ceux qui disposent de place et n’ont pas beaucoup de temps à consacrer au compostage.
Le manque d’arrosage est compensé par les pluies périodiques.
L’aération naturelle est souvent importante et limite ainsi les risques d’asphyxie. L’évaporation relativement aisée peut aider à combattre l’excès d’eau.
Mais le mieux est quand même de surveiller et de mélanger régulièrement votre compost.
Ses inconvénients : lenteur et désagréments visuels